Vientiane > Paksé

Bon, on a retrouvé notre clé, YIPAAAH ! Donc l’album photos de Muang Ngoi est complété !

Mais passons. On était retourné à Luang Prabang pour prendre notre bus pour Vientiane.

En soi ce voyage est une expérience à vivre. 12h pour faire presque 400 kms.

Ça commence par des routes de montagne. Vous voyez quand vous montez les cols pour atteindre les stations alpines ? Tout pareil mais pendant 8h. Mais les panoramas valent le détour.

On prend un “VIP bus” pour avoir les toilettes dedans, mais dommage elles sont vite bouchées et sans lumière…(Non, je n’ai pas encore utilisé mes poches à urine !)

Vous comptez casser la croûte pendant le trajet ? Oubliez : les locaux n’arrêtent pas de vomir à bord.
Et dans des petits sacs plastiques transparents, c’est top si vous vouliez savoir ce qu’ils avaient mangé avant de partir.

Une fois arrivés à Vang Vieng, on se dit ouf c’est bon, c’est enfin plat. Mais non ! Petits chemins de terre avec bosses, trous, on se croirait dans Space Moutain.

J’avais lu qu’il ne valait mieux pas faire ce trajet de nuit, on a compris pourquoi. Alors on arrive assez tard à Vientiane, on galère un peu pour trouver une guesthouse et on finit par trouver une chambre pour 4 avec Léa et David.

Le lendemain, on se retrouve bloqués par la pluie battante alors on se réfugie toute l’après-midi dans un cyber café.

Le soir on peut enfin sortir, et la première impression de la capitale est : Mais comment c’est possible une ville si développée dans un pays si sauvage ?
Pourtant, pas de buildings à l’horizon mais après 10 jours dans le nord, et traversé des routes en si mauvais état, on a du mal en croire nos yeux.
On y mange de bonnes pâtisseries et on y parle pas mal le français ! La journée suivante on visite le temple Sisaket, on se balade avant de refaire notre sac pour Paksé.

Cette fois on prend le “sleeping bus”.  On s’attend à avoir des sièges inclinables mais en fait c’est carrément des couchettes !
Le truc c’est que pour ceux qui voyagent seuls, il leur faut partager une couchette avec un(e) inconnu(e)…
Mais on peut carrément dormir, la route est très tranquille ! Départ à 20h, arrivée à 6h30.

On prend nos marques à Paksé. Pour moi, traduisez “je passe ma journée au lit”.
Eric lui part avec Thomas, un bavarois rencontré dans le bus, à la découverte de la ville où ils passeront de supers moments avec des enfants au bord du Mékong.
Au coin de la rue de notre guesthouse, on trouve une gargotte qui sera notre cantine pour les jours à venir ! Tout est bon, mais mention spéciale pour le Born Bun…Une tuerie !

Le lendemain on part en moto avec Thomas et Clémentine (Une normande rencontrée dans le bus aussi) pour Champassak afin de visiter le Wat Pho, temple classé patrimoine mondial de l’UNESCO.

Un festival religieux s’y déroule, du coup il faut traverser toutes les échoppes installées aux abord du temple, et la nuée de visiteurs sous une chaleur…Accablante !

Mais l’atmosphère qui s’en dégage est très agréable.
On peut se poser sur les hautes marches et juste regarder les laotiens qui tentent de récupérer quelques gouttes d’eau sacrée qui ruisselle le long de la roche.

Le soir Eric donnera une leçon de moto à Clémentine qui va se joindre à nous pour notre Road Trip au plateau des Bolovens.
Pas évident, elle n’a jamais fait de moto et ici ils ne louent que des manuelles.
Mais elle s’en sortira comme une Chef !

Ce sera pour le prochain post 🙂

PHOTOS PHOTOOOOS : Vientiane + Pakse / Champassak

NOTE 1 : Voilà 2 des quelques vidéos faites depuis le début. Bon, le son merde, mais on a trouvé le pourquoi du comment donc les prochaines devraient être ok…

> Bangkok

> Sukhothai 

NOTE 2 : Pour faire écho à l’incident de la clé, voilà la liste des choses perdues et retrouvées…Clémentine dira qu’on a le cul bordé de nouilles, nous on préfère la théorie de la gentillesse et l’honnêteté des asiat’.

– Champassak / Wat Pho : en garant la moto, on a juste laissé les clés dessus. Normal. Le gardien du parking les a gardées pour nous, heureusement…

– Lunettes de soleil, crème solaire, briquets, spray anti-moustique, bouquins : chaque article sera oublié dans les restos le long de notre séjour à Don Det (j’en parlerai plus tard). Chaque fois ce sera mis de côté pour nous.

– Siem Reap : Clé USB. Là c’est bon, on a compris, on va faire gaffe !

Publicités

4 réponses à “Vientiane > Paksé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s