Los gringos en Chile !

Nous voilà au Chili ! Le décalage horaire (15h de moins qu’en NZ)) nous casse bien pour la première journée…A peine de quoi avaler nos premiers completos (hot dog avec mixture d’avocat, ketchup, maïs et diverses sauces…) et empanadas !
Mais dès le lendemain on part avec un membre de notre auberge pour 3h de marche à travers Santiago, capitale cerclée par la cordillère des Andes d’un côté et cordillère de la Costa de l’autre.
Au programme : les ruelles taguées du quartier de Bellevista où nous logeons, le marché central (avec des stands de croquettes pour chiens et chats au kilo !), la Plaza de Armas où Pedro de Valdivia fonda la ville de Santiago, la cathédrale espagnole, le Cerro Santa Lucia et son Mirador,…


Nous terminons notre journée sur le Cerro San Cristobald pour une vue surplombant la ville cerclée de chaîne montagneuses. Là on y retrouve des routards hollandais rencontrés dans l’avion alors on y reste un moment pour bavarder.


On y goûte notre première bière locale, la Escudo, ainsi qu’un des plats du cru à savoir la Chorrillana. Keskako ? Une montagne de frites huileuses, surplombées de boulettes de viande, de saucisses, puis un ou deux oeufs sur le plat par dessus tout ça. Ah, j’oubliais : du fromage fondu pour recouvrir le tout.

Pas de grande cuisine ici hein.
Le tout sous le soleil donc bien sympa, même si à vrai dire cette ville ne nous enthousiasme pas des masses.
Le soir, on partage un apéro avec des québecois de notre auberge avant une nuit..Mmmh agitée.

Va falloir se mettre au rythme latino. Comprenez : la musique et les hurlements des plus imbibés jusqu’à 4h du mat’. Et lendemain, on met vite les voiles direction Valparaiso.
On avait tellement hâte d’y aller…On est pas déçus, même amoureux de ce paraiso à vrai dire !


On arrive à la Maison de la Mer, Bernard nous ouvre la porte avec en guise d’accueil un « rite de passage ». Il nous montre une photo du Mont Saint Michel et nous demande où ça se trouve. Je me dis qu’un breton ne cherche même plus à revendiquer l’appartenance de ce site à sa région puisque dans l’inconscient collectif, c’est en Bretagne. Il est donc normand. Bingo, bonne réponse !
Ici on est au calme, mais pas à l’abri des aboiements des chiens la nuit. En même temps avec plus de 200 000 chiens errants, on est à l’abri nulle part.
Le lendemain, on part se perdre dans le dédale de ruelles colorées, commençant par la visite de la Sebastiana, une des maisons de Pablo Neruda.
La vue y est imprenable sur la baie et les collines aux maisons arc-en-ciel. On envie beaucoup le poète qui a pu ramener mille objets de toutes ses pérégrinations…


On avale un empanada pour changer, et on continue la promenade : musée à ciel ouvert dans le Cerro Bellavista, peintures murales, graffitis, mosaïques…La rue est kaléidoscopique.


Nous qui aimons le street art on est servis ! On adore cette ambiance urbaine mêlée à l’odeur de la mer, la musique à chaque coin de rue…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
On monte dans le Cerro Allegre à l’aide d’un des fameux funiculaire, voir les maisons cossues du XIX, entrer dans les galeries d’art, puis redescendre pour monter dans d’autres ascensores


Au détour d’une rue, on rencontre Carolina, une roumaine en quête d’une guesthouse. Elle se joindra à nous à la Maison de la Mer, puis on passera la soirée à boire des Citricos 🙂
On remontera chez Bernard en Collectivo (Taxis qui desservent chacun leur quartier. Ils attendent 4 passagers pour partir et le tarif est fixe), amusés par la vitesse du bolide dans les rues escarpées.
Les 2 jours suivants, on continuera d’arpenter la ville, le port, et encore tout plein d’autres ruelles color block !


Alors que le Chili est un pays extrêmement étendu et que l’on pourrait se sentir pressés, bizarrement nous prenons plus de temps pour profiter.
De toute façon, on a tiré un trait sur la Patagonie (pour cette fois !) compte tenu de l’hiver qui s’avance…On descendra tout de même à Pucon dans la région des lacs  pour prendre un peu de vert dans les rétines avant de filer vers le désert d’Atacama.
Ce sera pour la suite donc !

Publicités

3 réponses à “Los gringos en Chile !

  1. Moi m en fous de la suite, parce ke la suite c’est with me hehe. Bordel on arrive yeahhhhhhhh !

  2. ben ça c’est bien vrai. mais lorsqu’on regarde les photos et on lit tes commentaires, on oublie que t’es à la bourre. Et puis là avec les cousins ça va être pire.
    superbes les maisons de toutes couleurs et ces tags simplement magnifiques
    ah la la c’est fou ça, que du bonheur!!!!
    big bisous
    maman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s