Iquique & Humberstone

Allez, on pousse un peu plus vers le nord !
A Iquique, le désert d’Atacama borde les gros rouleaux de l’océan pacifique. Les plages sont jonchées de grosses roches qui n’empêchent pas les surfeurs de se jeter à l’eau.


Et le spectacle est plutôt impressionnant…Tous ces petits corps revêtus de combis qui apparaissent et disparaissent dans les vagues !
Autre curiosité du village : les pélicans qui squattent les rochers et les bords des trottoirs !


On essaie de les approcher le plus possible, mais bon après ils s’envolent bien sûr…Ils sont moins farouches avec les charognards qui dépècent leur proie devant nous.


En outre, on mange très bien ici, et pour 3 fois rien. Pour cela, rendez-vous dans les petites échoppes qui bordent le marché central. Pour l’équivalent de 3€ on vous sert d’excellents coquillages en entrée, et du poisson frit.
Nos soirées, on les passe autour de piscos avec les gérants de notre auberge et des autres touristes. Bonne musique, bonne viande grillée au barbecue, l’air marin dans les narines…
Mais n’oublions pas ce qui nous a mené ici : la visite d’Humberstone.


Sur les traces de Pékin Express….Et oui, lors de la saison de l’émission en Amérique Latine, je me souvenais bien de cette bourgade désertée…Vestige d’une ancienne ville construite autour d’une usine de salpêtre créé par James Thomas Humberstone en 1872, sa naissance et son développement ont été aussi fulgurants que sa chute en 1960.
Classé monument national en 1970, le site se transforme alors en ville fantôme.
L’atmosphère est donc pour le moins étrange…On se croirait vraiment dans un western !


On entendrait presque une porte à battants de saloon claquer, poussée par un cow-boy qui d’une voix rauque crierait « Une bière, tavernier ! ».
Le moment le plus poignant de la visite reste les classes des écoliers, vides mais pourtant chargées d’âmes.


Et puis il sera temps pour nous de nous rendre à Arica, où l’on prendra un collectivo pour nous rendre à Tacna, ville frontière côté péruvien.
On espère ne clore que temporairement le chapitre du Chili.

On veut absolument revenir, mais en Patagonie cette fois, lorsque notre porte monnaie se sera renfloué et que la saison s’y prêtera.
Allez, vamos al Perù muchachos !

Publicités

5 réponses à “Iquique & Humberstone

  1. J espère que vous avez tester le pisco sour avant de partir 😉

    http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pisco_sour

    Pour la patagonie va falloir attendre un peu mais c est aussi un très bon choix de destination je pense, tiens en parlant de ça faut que je paye mes impôts 😉

    Biz les zouzous

    Nono

  2. ben dis donc super ces photos de condor et pellican, vous les avez vu si près ou bien c’est l’objectif?
    le pisco, sour , encore un alcool du pays décidement vous aurez goutez

  3. a tous les alcools vous saurez peut être nous les refaire quand vous serez rentres.
    en tout cas c’est bien pendant ce temps là vous pensez pas a autre chose et surtout pas aux impots!!!!!!!!!!!
    big bisous

  4. Là ce ne sont pas des condors mais des charognards 🙂 Et ce n’était pas que l’objectif, ils étaient vraiment très prêts de nous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s