Monde à l’envers à La Paz

La Paz, plus haute capitale du monde, perchée du haut de ses 4000 m d’altitude.
L’arrivée sur la ville est spectaculaire : des milliers de petites baraques en briques ocres nichées au creux de la cordillère orientale des Andes, dominées par le Nevado Illimani (6 462 mètres d’altitude) et ses neiges éternelles.


Ici, tout fonctionne à l’envers. Les pauvres en haut et les riches en bas. Ben oui, remonter les ruelles abruptes, on laisse ça à la populace !

La Paz, ça veut dire La Paix. Et pourtant on ne peut pas dire que l’atmosphère soit particulièrement paisible 🙂
En semaine, l’activité est débordante, c’est le chaos organisé.

Si vous aimez vous déguiser, vous y trouverez tout ce qu’il vous faut !

Dans la rue, on peut acheter ses pigments pour faire sa petite tambouille…

Et si vous chercher à jeter un sort à quelqu’un, il y a le marché de la sorcellerie. On peut y acheter des fœtus de lamas, qui portent bonheur lorsqu’ils sont disposés à chaque angle de sa maison. Mouais.

Ce qui est très con, c’est que j’ai appris l’existence de ce marché une fois qu’on avait quitté La Paz…

Le samedi soir c’est la fête, pétards, feux d’artifice, concerts en plein air. Le dimanche, c’est la mort, rien d’ouvert, tout le monde hiberne.
Pas des masses de photos, en même temps on a pas « visité » à proprement parlé de la ville.
On a plutôt arpenté les rues à la recherche d’un bar, notamment lors de la soirée des musées gratuits. Ils sont tous concentrés dans une rue, et c’est précisément dans celle-ci qu’on voulait se rendre alors il nous a fallu nous armer de patience pour traverses la marée humaine.

Mais ça valait le coup, on a bu de bonnes caïpis dans ce bar !
Où à la recherche d’un resto, ou encore à la recherche d’articles d’artisanat.
La patronne du café du coin m’appelle « mi amor ». Ca change du « Mamita » habituel !

On poursuit avec la visite des ruines de Tiwanaku, symbole de la civilisation pré-incas. Bon, il faut y mettre beaucoup de volonté pour parvenir à s’imaginer ce que fût ce site autrefois, car il ne reste plus grand chose.

Sur le chemin, on fait la connaissance de moutons très loquaces. Dont un qui semble fan de Fonzie (Happy Days !)

Nan, vous ne trouvez pas qu’il y a comme un air de famille ?!

Si vous avez aimé le Tintin « Le Temple du Soleil », vous serez sûrement ébahis. Si ce n’est pas le cas et bien ce sera tant pis pour vous.

On y trouve notamment la fameuse Porte du Soleil avec ses hommes-condors :

Les célèbres statues aux bras repliés :

Et le temple semi-souterrain de Kalasasaya avec ses têtes anthropomorphes en roches volcaniques :

Ah et voilà les socles de ce qui fût une pyramide…Oui, je vous ai dit qu’il fallait faire travailler votre imagination !

Une fois de retour à la capitale, on s’offre un boooon resto vu que c’est….Notre birthdayyyy à Eric & moi !


Bref, La Paz est une ville étonnante. Il faudrait avoir le temps de se poser pour observer les allées et venues des gens pour le comprendre.
Mais ce n’est pas une ville dans laquelle il fait bon vivre, tout va trop vite ou trop lentement.On est toujours un peu « perturbé », bizarrement.
Pas comme à Coroico. Mais ça c’est pour la suite.

Publicités

Une réponse à “Monde à l’envers à La Paz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s