Un tour en Gwada quand il fait froid ! 2/2

Alors, alors. Voilà toutes les jolies choses que j’ai pu voir et faire en Guadeloupe !

Grande-Terre

  • St François

Située sur la pointe sud-est de l’île, c’est le spot touristique, mais qui comme précédemment évoqué, a l’avantage d’être vivant notamment le soir. Et puis c’est à cet endroit que ma sœur a des amis qui se sont installés.

Les maisons de toutes les couleurs, plus ou moins bien entretenues, s’étalent le long des ruelles.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC DSC04976 IMG_2525

Ah et le mardi après-midi, il y a un marché très animé entre le Golf et la Marina. Il dure jusqu’en soirée et on y trouve de tout : fruits, légumes, jus, sorbets, plats cuisinés, accras, christophines farcies, gâteaux, comme les « tourments d’amour », confitures et j’en passe.

IMG_2554

Il y a bien entendu la plage des Raisins clairs, très jolie, mais un peu bondée. Mais pas mal pour nager car il y a du fond.

A noter que pendant les 15 jours où nous séjournions en Guadeloupe, la température de l’eau variait entre 28 et 29°C….Arf…Et sinon j’ai jamais réellement compris la délimitation entre l’Océan Atlantique et la Mer des Caraïbes autour de l’île. Les frontières marines sont pour le moins floues et sujettes au vents, alizés, courants,…

IMG_2548

En fin de journée, lors d’une des rares fois où je faisais mon jogging sur la plage (C’est qu’il fait chaud, bordel), j’ai été surprise de voir un maître de boeufs-tirants (Ceux qui tirent les charrettes chargées de canne à sucre jusqu’aux distilleries. Et qui une fois la période sucrière terminée, font des compétitions d’attelage) les baigner pour les laver.

IMG_2536 IMG_2537

Sinon, pour avoir la paix, il suffit de s’arrêter sur la petite plage, à gauche du cimetière.

SONY DSC SONY DSC

  • Ste Anne

Ma foi, à Ste Anne, mis à part les fameux bouchons pour traverser la ville pour se rendre ou revenir de Basse-Terre, je n’en ai pas vu grand chose. Bon, si quand même sa fameuse plage, très jolie aussi, mais encore plus fréquentée que celles des Raisins clairs.IMG_2482

  • La Pointe des Châteaux

Péninsule à l’extrémité Est de la Grande Terre, la côte est ici comme déchirée. Il faut grimper sur l’escalade de la « Grand-Croix » pour mieux voir les falaises et observer au loin l’île de la Désirade.

DSC05141 DSC05165 SONY DSC SONY DSC SONY DSC

C’est un chouette spot pour faire du kite-surf ! SONY DSC

Sur la route, on peut s’arrêter sur de petites plages quasi-désertes…

DSC05122 DSC05129

  • La Pointe de la Grande Vigie

Puis sur la pointe extrême Nord de la Grande Terre, on y trouve à nouveau de jolies falaises calcaires entourées d’une végétation de type méditerranéenne.

SONY DSC SONY DSC

Belle vue sur le lagon de la Porte d’Enfer, et le Tou a Man Koko (trou de Madame Coco) où s’engouffrent les vagues :

DSC05345 SONY DSC

Et la pointe du Piton qui se détache à droite :

SONY DSC

  • Port-Louis / Morne-à-l’Eau

Sur le retour depuis le nord de la Basse Terre pour rentrer à St François, on passe par Port Louis et ses petites maisons bigarrées,DSC05359

Et Morne-à-L’Eau avec son cimetière noir & blanc.

DSC05375 SONY DSC

Basse-Terre

  • Deshaies

Arrivées tôt le matin, on file sur la plage de la Grande Anse, entre mangrove et océan…

SONY DSC DSC05400 SONY DSC

Le but premier de notre venue est de faire de la plongée sous-marine avec Piton Plongée. Pour moi c’était mon énième baptême (J’ai bien trop peur pour passer le PADI !), ma sœur en revanche est une férue.

J’ai vu évidemment tout pleins de bôôôô poissons dont je ne connais absolument pas les noms, ainsi qu’une murène et un hippocampe !

Les bancs de coraux sont superbes…Malheureusement je n’avais pas emmené ma GoPro car..euh..Ben mon mâââri n’étant pas là pour gérer ça je n’ai pas réussi à la faire marcher. Ahem.

SONY DSC SONY DSC

Avant de rentrer, on profite d’un déjeuner au bord de l’eau dans cette jolie bicoque…

IMG_2531

Et on reprend la route !

DSC05386 SONY DSC

  • Saut de la Lézarde

Épique cette sortie ! Après avoir bouffé un peu de bouchons, on arrive enfin devant le site de cette petite chute. Il faut descendre pendant une vingtaine de minutes le chemin de forêt qui à ce moment là est complétement boueux. Quelques cinglés s’y rendent en tongs, et les gens tombent régulièrement dans la fange…Bref, on est soulagées quand est arrivées en bas quoi.

Le spot est très vert, calme, on peut s’y baigner si on ne craint pas le froid (L’eau est GELÉE. Vraiment). D’ailleurs je suis la seule avec ma sœur à ne pas m’y aventurer. J’ai essayé mais j’ai commencé à avoir la vue brouillée tellement le choc thermique était important. Non, je ne plaisante pas ! (I am a chochotte). Les autres, normalement constitués, en profitent pour sauter, plonger, tout ça quoi.

SONY DSC DSC04984

Vu l’état du terrain, la montée est encore plus dure que la descente. Résultat : on s’en sort couvertes de boue !

  • La Soufrière

Et c’est le moment de s’attaquer au volcan de la Soufrière. Il est actif mais en état de repos éruptif, donc c’est bon, on peut y grimper !

La « vieille dame » comme il est souvent appelé, a souvent la tête dans les nuages. Il est donc recommandé de s’y rendre tôt le matin pour avoir une chance d’avoir une vue dégagée.

On se lève à 5h30, motivées, et on arrivera sur place à…9h30, faute aux éternels bouchons… A peine garées, la pluie s’abat sur notre chemin, ça commence mal. Mais au bout d’une dizaine de minutes, l’eau cesse de tomber et le ciel se dégage progressivement.

Au bout d’environ 2h de montée on arrive au sommet, « La Découverte » à 1467 m, accompagnées de rafales de vent à décorner un cocu mais avec une vue claire et dégagée ! Belle récompense 😉

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

L’environnement est assez lunaire avec beaucoup de roches noires charbon, des plantes grasses qui résistent aux émanations de soufre, et des reliefs teintés de jaune-orange.

DSC05082 SONY DSC SONY DSC

Après un pic nic dans un cadre fort agréable, il faut tout redescendre, ce qui est souvent plus périlleux !

Petite-Terre

A 40 minutes de catamaran à moteur, la Petite-Terre est une réserve naturelle protégée. Seules quelques compagnies d’excursion sont autorisées sur la terre-de-bas , et nous avions choisi Awak pour cette sortie.

SONY DSC

Aux abords de cette île de 1,7 km carrés, les dauphins escortent notre catamaran. Une fois que le bateau a mouillé, un énorme barracuda tourne autour et une fois les pieds dans l’eau, les requins-citron se faufilent entre nos jambes. Bref, on comprend qu’ici la faune est importante.

SONY DSC

Vous le distinguez le requin-citron ?!

J’en ai profité pour faire une nouvelle séance de plongée en bouteille dans cette lagune de folie !

SONY DSC

De retour sur terre, direction le phare qui domine la terre-de-bas pour profiter du panorama :

SONY DSC SONY DSC

L’heure de l’apéro arrive, la tente est plantée pour nous abriter du soleil, et on nous attaque à coups de planteurs et ti punchs…La volonté du skipper est clairement de nous transformer en sacs à rhum…Ça c’était très moyen.

D’autant que d’autres ont répondu trop fort à l’appel de l’alcool…Une dame ivre morte a failli se noyer dans 30 cm d’eau et une autre ne pouvait plus se relever du sable où elle avait échoué comme une baleine à la dérive (pour ensuite vouloir nous montrer l’intégralité de son anatomie…).

Pendant ce temps les sucriers (petits oiseaux) se ruent sur les bananes et morceaux de noix de coco servies au dessert,

DSC05497

et les iguanes antillais approchent pour tenter de dérober quelques restes du repas !

DSC05506 SONY DSC DSC05502

Un peu de snorkelling avant de rentrer, faute d’avoir pu attraper un kayak de disponible (Tout est mis à dispo par Awak). Et sur le retour on aura la chance de croiser le chemin de tortues et de raies. Magique 😀

Les Saintes / Terre de haut

Et pour terminer ce séjour dans le 97 (!), une belle journée sur l’archipel des Saintes. J’ai longuement hésité entre ces îlots volcaniques et Marie-Galante, l’île aux cent moulins…Et puis je me suis dit qu’il fallait que je vois de mes propres yeux la 2ème plus belle baie du monde tout de même (après Ha Long of course !).

Après 2h de bateau depuis St François, arrivée sur la terre-de-haut des Saintes, à nouveau accueillie par les dauphins (Y a même des chanceux en masques et tubas qui jouent avec eux…Arf…).

Tous les passagers se ruent vers les loueurs de scooters. J’en aurais bien pris un, mais seule ça ne m’amuse pas (Ma sœur qui a le mal de mer avait préféré se dispenser de ce trajet qui secoue pas mal). Et j’adore marcher.

Direction à pieds vers le fort Napoléon, forteresse militaire classée monument historique, aujourd’hui transformée en petit musée sur l’histoire de l’archipel. De cet endroit, on a une vue à 360° sur la baie.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Sincèrement, j’ai vite compris les avantages d’être motorisé. Ça grimpe sec et la chaleur est nettement plus accablante ici. Bon, l’avantage c’est que l’on profite mieux des paysages à pieds.

SONY DSC  DSC05511

Les maisons sont très coquettes, les propriétaires sont aussi sûrement nettement plus aisés. Et les cabris (chèvres) sont souvent en liberté !

SONY DSC DSC05530 DSC05527

Un peu de lézardage sur la plage évidemment…

SONY DSC DSC05547

Et c’est la fin…Enfin, jusqu’à la prochaine fois !

IMG_2563

PIMP MY GWADA RIDE !

7 réponses à “Un tour en Gwada quand il fait froid ! 2/2

  1. J’ai découvert ton blog grâce à Hellocoton. Je ne suis jamais allée en Guadeloupe mais avec le froid new-yorkais persistant, ça me donne envie de m’évader! Très jolies photos.

  2. Il est interdit de se plaindre du froid quand on a la chance de vivre à New York ! 😉 Si tu veux un peu de chaleur, fonce sans hésiter ! Moi, je vais aller faire un tour chez toi (ton blog, hein..!)

  3. Hello Aurélie,
    Merci de nous faire découvrir des lieux aussi magiques, et loin des « a prioris » et des complexes hôteliers. Tes commentaires me serviront lorsque que je me rendrais à mon tour dans ces pays.
    J’adore ton blog et le suis à chaque nouvelle destination. Alors ne t’arrête pas !
    A bientôt.
    Aurélie
    PS : Bravo pour tes photos elles sont magnifiques. Je vois que tu maîtrise les flous.

  4. Le cimetière de Morne-à-l’eau où les morts jouent aux échecs, le kayak dans la mangrove et les crabes qui escaladent le canöé, le bain de minuit dans les sources d’eau chaude près de Saint-Claude, éclairées par les lucioles, les premières que j’ai vu de ma vie,…que de souvenirs…Merci pour la plongée en Amnésie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s