Une mexicaine en France

Premier post dédié aux Expat’ !

Il s’agira ici de s’intéresser à la vie des expatriés français à l’étranger, ainsi qu’aux personnes migrantes en France. Et c’est par là que l’on va commencer, tiens.

AvecAngelica, 28 ans, originaire de Monterrey au nord-est du Mexique, capitale de l’État du Nuevo León.

MONTERREY

Elle vit désormais en France, à Chantilly dans l’Oise.

Mais pourquoi d’abord ? Et comment ça se passe sa vie d’expat’ ? Elle a répondu à mes quelques questions :

1. Qu’est-ce qui t’a amenée à venir vivre en France ?

Bon à cette question, je dois dire que ma réponse est un peu mièvre mais c’est la vérité…Je suis venue en France par amour !
En fait j’ai connu Fabien (qui est maintenant mon mari)  en 2010 à Chantilly, grâce à des amies en commun. Après avoir entretenu une relation à distance pendant 1 an et BEAUCOUP DE VOYAGES (!), on a décidé d’habiter ensemble et on a choisi la France !

2. Tu es partie seule ou accompagnée ?

Je suis partie tout seule du Mexique, mais en fait il y avait déjà deux amies mexicaines qui habitaient déjà à Chantilly depuis quelques années. 

2. Comment s’est déroulée ton installation ici ?

Mon installation n’a pas été trop dure parce que mon mari avait déjà un appartement à Chantilly.

3. Comment s’est passée ton intégration dans la société locale ?

L’intégration dans la société française n’a pas été évidente…C’est une culture très différente en bien des aspects, mais principalement LA LANGUE !

Quand je suis arrivée je ne parlais pas du tout le français alors je ne pouvais pas vraiment communiquer  avec les amis de mon mari, sa famille, etc. Et bien sûr, je ne pouvais même pas penser à chercher un travail !
Une autre chose très compliquée pour moi c’était le climat…Ici dans le nord de la France il fait froid la plupart de l’année et aussi le ciel est toujours gris…
Le soleil c’est une source d’énergie très importante pour tout le monde et je suis pas habituée à en manquer..!
 
Je crois que désormais je suis un peu plus intégrée à la société locale, mais pas complétement,  je crois que ça va me prendre quelque temps encore,  mais j’espère que je vais y arriver.

4. As-tu trouvé un emploi ici  ? Si oui comment l’as-tu trouvé ? Est-ce que cet emploi est en rupture avec celui que tu occupais au Mexique ?

 
Non je n’ai pas encore trouvé, je crois que ça c’est une des choses les plus difficiles personnellement, parce que j’avais une très grande attente à ce point de vue là !! Au Mexique, j’occupais un poste de manager commercial dans une société de courtiers en assurances.
J’ai pensé qu’après quelques mois de cours de français, j’allais pouvoir trouver un stage, qu’ensuite je pourrais avoir un job et  obtenir un salaire de 2,500 euros net ! Parce que j’ai fait de bonnes études au Mexique, j’ai de l’expérience, je parle trois langues…Mais oh surprise ça ne s’est pas du tout passé comme prévu !
Ça ne fait pas très longtemps que je cherche mais je sais maintenant après quelques entretiens que ça va prendre  du temps mais c’est pas grave, je vais apprendre la patience…Je passe mes journées sur Cadremploi, Apec, etc.

5. Comment gères-tu l’éloignement avec tes proches ?

 
C’est toujours difficile et aussi parce que dans la culture mexicaine on est très proches de la famille. Mais il y a des moyens comme Skype qui m »aident à ne pas se sentir trop loin. Bien sûr des voyages si c’est possible au Mexique et de ma famille en France.

6. Quelles sont les principales différences culturelles et comment les vis-tu ?

 
Les principales différences culturelles que je trouve ici sont :
* La religion: ici la plus part de gens ne sont pas très religieux ou bien pas du tout.
* L’attachement à la famille : dont j’ai déjà parlé. C’est pas comme ça dans toutes les familles ici, mais les jeunes  me semblent  y être moins attachés peut être parce que ils partent jeunes de chez eux.
* La nourriture : c’est vrai que la cuisine française est délicieuse mais où est le piment ???!!! Pour nous les mexicains le piment est très très important parce que c’est la base de la plupart de nos plats. La tortilla au Mexique c’est comme  ici le pain. Mais bon chaque fois que je vais au Mexique je reviens avec plein de piment !!!
COMIDA
* L’organisation à l’avance : pour moi c’est surprenant que pour un fête normale comme un anniversaire, ou tout type d’évènement, il faut envoyer un invitation un mois a l’avance ou même plus ! 
* Et les traditions bien sûr locales bien sûr. J’essaie d’en intégrer certaines en France comme les posadas. Ce sont des fêtes qui ont lieu tous les soirs du 16 au 24 décembre. La tradition veut que l’on rappelle ainsi la manière dont selon la Bible Joseph et Marie ont cherché l’hospitalité des habitants de Bethléem alors qu’elle allait accoucher. La fête commence avec un repas, des chants puis une piñata (figure en papier mâché remplie de bonbons, suspendue et que l’on doit faire craquer en la frappant avec un bâton)… Et tout ce que l’on veut !

8. Envisages-tu un retour au Mexique ? Si non, pourquoi ?

 Oui, bien sûr. Je ne sais pas quand exactement mais j’aime bien cette idée et mon mari aussi !

9. Quelle est ta journée « type » ? Et quels sont ici tes loisirs ?

En ce moment : faire du sport, chercher un travail, sortir un peu avec mes amies et penser à mes prochains voyages 😉

10. Quelle importance représente ici la communauté mexicaine ?

 C’est très important parce que la communauté est aussi une famille, ce sont des personnes qui comprennent ta situation, qui ont les mêmes problèmes, avec lesquels tu peux parler la même langue, partager la même culture. Ça fonctionne d’ailleurs avec toute la communauté latino-américaine. 
11. Qu’est-ce qui te manque le plus ici en dehors de tes proches ?
Mes amies, mon groupe de l’église.

12. Que fais-tu quand tu as le mal du pays ?

 J’appelle ma famille et mes amies, je mange des chose épicées et je rêve au prochain voyage…C’est important d’avoir le projet d’y aller, ça donne l’énergie !

13. Montres-nous quelques photos qui pour toi illustrent le Mexique !

  • GUANAJUATO

GUANAJUATO

  • CHIAPAS

CHIAPAS

  • SELVA LACANDONA

SELVA LACANDONA CHIAPAS

  • QUINTANA ROO

QUINTANA ROO

14. Quels sont tes conseils pour de futurs expat’ ?

 Ne pas avoir trop d’attentes, rester réaliste, savoir que le pays dans lequel on est, est différent et donc que les choses prendront plus de temps. Être patient, mais surtout se rapprocher des gens qu’on aime, se faire des amis, être occupé et positif !!!

Merci beaucoup Angie 😉

Note : à ce jour Angelica a trouvé une mission d’intérim dans le commerce international. On lui souhaite que ça marche au top pour elle !!

Viva Mexicoooo !!

BANDERA

Publicités

3 réponses à “Une mexicaine en France

  1. Angie !! Top de lire ton témoignage sur le blog d’Aurélie-Anne ! Et bon courage pour ton nouveau travail, tu vas cartonner ! Bisouss les filles à bientôt !

  2. Y finalmente haz encontrado un trabajo en tu area? yo tengo 8 anios en Francia, tres idiomas un diploma mexicano , uno frances y dos anios y medio en busca de trabajo y aun nada.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s