Japon/Hakone et Fuji San

Wouah, on dirait que je suis de nouveau sur les rails, j’ai laissé moins de 2 mois entre chaque article ! Dingue.

Faisons suite, tout de suite !

Après l’effervescence de Tokyo, nous voulions nous rendre en montagne ou à la campagne, n’importe où, mais au calme.

Mais mine de rien, 3 semaines c’est très court, on a donc opté pour des lieux qui ne nous écartaient pas trop de notre route vers Kyoto, la grande étape suivante.

Alors on a choisi de passer une journée à Hakone, puis une journée à Kawaguchiko / Fuji San.

japan3

HAKONE

Nichée dans une belle région montagneuse, où se trouve le Parc National de Fuji-Hakone-Izu, c’est aussi la ville des sources chaudes. Elle s situe à environ 1h30 de Tokyo.

  • Comment y aller depuis Tokyo ?

Il y a plusieurs moyens de s’y rendre. Mais je vais vous indiquer le trajet à emprunter pour les détenteurs du Japan Rail Pass. Et ce pass je conseille ABSOLUMENT de l’acheter ! Allez, petite digression :

Le Japan Rail Pass est la formule de voyage idéale et la plus avantageuse pour découvrir le Japon en train. Économique et simple d’utilisation, le Japan Rail Pass vous offre la possibilité de voyager sur l’ensemble du réseau JR au Japon et est bien moins cher que d’acheter des billets de train séparément.

timthumb.php

kanpai.fr

Ça c’est certain ! Si vous achetez vos billets sur place à l’unité, ça vous coûtera facilement 3 fois plus cher ! Retrouvez-ici toutes les infos et prix.

Je disais DONC. Prendre la Tokaido line depuis la Tokyo Station ou Shinagawa Station, jusque Odawara.

De là, rendez-vous au guichet d’infos touristique, qui vend des Hakone Free Pass. Le pass 2 jours coûte 3,900 yen, et celui de 3 jours est de 4,400 yen.

Il vous permettra d’emprunter ensuite sans autres frais tous les moyens de transports dans Hakone et les petites « excursions » et visites pour vous pouvez y faire. Donc même si vous ne restez qu’un jour, ça vaut le coup.

Nous logions dans une charmante guesthouse, la Fuji-Hakone Guesthouse. Vous verrez que dormir à Hakone coûte assez cher, plus cher qu’à Tokyo car tous les hôtels sont assez « classe » de manière générale.

Depuis Odawara, voici une petite carte pour savoir comment vous y rendre (de même que pour le centre de Hakone) :

axsfhgh

De belles chambres, avec une jolie vue :

SONY DSC

334517_13082515500014602816_STD

995595_10152102181354243_93357831_n

1482905_10152102180674243_473739004_n

Cette guesthouse était donc onéreuse également, mais très chaleureuse, et disposait d’un onsen privatif à l’intérieur, et d’un autre à l’extérieur à partager avec les autres clients.

Qu’est-ce qu’un onsen me direz-vous ? C’est un bain thermal japonais. Ceux de Hakone sont réputés pour leurs vertus apaisantes.

On vient pour s’y relaxer uniquement. On ne s’y lave surtout pas ! Il faut prendre un douche soigneuse avant et après. Et on y entre nu, hein. Ben oui.

On en ressort vêtus de son Yukata, ce vêtement de bain, qui peut aussi servir de robe de chambre, qui est prêté dans tous les Ryokans (auberges traditionnelles aux cloisons de papier, portes coulissantes, table basse, tatamis et futon).

Une fois installés et prêts à partir à la découverte des lieux, nous avons pris le téléphérique qui nous emmenait d’abord à Owakudani, « La vallée des grands bouillonnements ». Très grands les bouillonnements, comme vous pouvez le voir !

SONY DSCC’est un site volcanique en activité où la terre crache des vapeurs de souffre et de l’eau bouillonnante. Honnêtement…Sans réel intérêt.

Si ce n’est que ce trajet vous conduira au Lac Ashi, un lac de cratère niché dans un volcan. On parcourt le lac à bord d’un grand navire.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Au sud du lac se trouve la porte (Tori) du sanctuaire Hakone-Jinja, fondé en 757.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Par beau temps, on peut voir le Mont Fuji surplombant les lieux. Mais nous n’avons pas eu cette chance…Heureusement, nous nous sommes rendus plus près de ce dernier dès le lendemain !

FUJI SAN – KAWAGUCHIKO

  • Comment y aller depuis Tokyo ?

Depuis Shinjuku ou Tokyo Station, prendre le train de la ligne JR chuo Line jusqu’à Otuski (70 min). A Otsuki, prendre la Fujikyu Railway Line (55 min) direction Kawaguchiko.

  • Comment y aller depuis Hakone ?

Si comme nous vous souhaitez vous y rendre depuis Hakone, il vous faudra d’abord prendre un bus pour Gotemba, puis depuis Gotemba un autre bus pour Kawaguchiko. En tout ça nous a pris 2h si mes souvenirs sont bons.

Nous y voilà.

Tout le monde connaît le Mont Fuji, ou Fuji San, premier symbole du pays culminant à 3 776 mètres d’altitude. C’est le plus haut sommet du Japon. On peut en faire l’ascension en juillet et août. Oui, seulement ces 2 mois-ci. En dehors de cette période, vous pouvez toujours y aller, mais par vos propres moyens. C’est une ascension à bien préparer donc.

On a fait l’impasse là-dessus par manque de temps principalement. Et puis, Oh tristesse, en octobre le sommet n’était pas encore enneigé 😦 Le routard, c’est rien qu’un menteur ! Il dit que le sommet est enneigé toute l’année…Bullsh*t !

Bref, on a choisi de l’observer de loin, et n’ayant qu’une journée à y consacrer, nous nous sommes rendus à Kawaguchiko, dans la région des 5 lacs. Là encore la météo n’était pas top, mais pas catastrophique non plus. Mais le simple fait de savoir qu’avec un ciel  chargé nous aurions peu de chance de le voir bien à découvert, nous avons recherché la facilité plutôt que de chercher les plus jolis points de vue.

Alors nous avons pris le funiculaire, Kachi Kachi Ropeway, en haut duquel on peut profiter d’une superbe vue panoramique sur Fuji San et sur le lac.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Finalement, le mieux était d’attendre depuis la chambre de notre Ryokan, depuis laquelle la vue était saisissante !

1454564_10152102183929243_31391179_n

20131009_070827

J’avoue que se lever le matin avec ce volcan en face des yeux, c’est un luxe dont on aurait eu tort de se priver !

1472080_10152102190014243_955297124_n

Les Ryokans de Kawaguchiko offrent pour la plupart la demi-pension. La charmante dame de maison nous avait donc préparé un dîner gargantuesque. C’est un kaseki : la forme de repas traditionnel, composé de plusieurs petits plats. On y trouve une soupe miso, un plat de poisson/fruits de mer frits, poisson cru, poisson cuit/grillé, du tofu, du riz…

Et après le repas : un onsen, et au dodo !

1471958_10152102184209243_993597997_n

Le petit déj était pas mal aussi, même si manger du poisson au saut du lit peut soulever l’estomac.

20131009_073151

SONY DSC

En ville, on a goûté un super Udon : plat de pâtes japonaises épaisses servies dans un bouillon, avec des légumes. Ici champignons très longs et fins, potiron, et…Heu…Pleins d’autres choses 🙂1384057_10151940012969243_1479821424_n

Vivement le prochain article, car je vous emmène à Kyoto & Nara !

Publicités

Une réponse à “Japon/Hakone et Fuji San

  1. Bonjour,

    N’ayant que cet unique moyen pour vous contacter, je me permets de vous laisser un commentaire car nous recherchons des partenaires de qualité afin de réaliser des échanges d’articles ou de liens.

    J’ai découvert votre site et je souhaiterais discuter, échanger avec vous sur une éventuelle collaboration entre nos sites.

    Nous disposons de plusieurs supports propices aux échanges.

    Dans l’attente de votre réponse, je me tiens a votre disposition.

    Bien cordialement,

    Hannah THABET
    Assistante chef de projet SEO
    hthabet@karavel.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s